Les péchés et leur influence sur le jeûne :

Le jeûneur doit protéger tous ces éléments des futilités et du péché, et les orienter vers la servitude et l’adoration d’une manière appropriée pour chacun d’eux. Par exemple, il convient d’empêcher sa langue de mentir, de médire et de dire des choses désagréables et mal séantes, et au contraire, employer sa langue pour la récitation coranique, l’évocation des “Noms de Dieu”, la glorification de Dieu (Dhikr), le repentir et la supplication pour le pardon divin (tawba et istighfar) et la récitation de salawât (“paix et bénédictions de Dieu soient sur Mohammed”). Aussi faut-il empêcher ses yeux de regarder les membres nâ-mahram du sexe opposé et ses oreilles d’écouter les mauvaises choses, et au lieu de cela, diriger ses yeux vers ce qui est exemplaire et ses oreilles vers les paroles de vérité et le Coran. Ainsi est-il possible de faire jeûner tous ses sens et facultés. Et ce n’est pas de cette façon que l’on pourra avoir son lot des vertus et excellences qu’apporte le jeûne. Le Messager de Dieu a dit : “Quiconque ne cesse pas de mentir et d’agir par le mensonge, le Tout-puissant n’accordera aucune valeur à son abstention de nourriture et de boisson, et ne le louera pas pour cela” ; “Cinq choses invalident le jeûne (c’est-à-dire effacent ou diminuent ses mérites et sa vertu) : mentir, médire, le baiser, le regard interdit, et rapporter les paroles des uns aux autres pour semer la discorde. Merci au site Alif Lam Mim pour cet article. Je vous conseil la lecture de l’excellent livre « Comment apprendre le coran »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *